x

x

mardi, décembre 06, 2016

snack créole


Nous n'y sommes pas allés, manger dans ce snack, d'ailleurs quand je dis dans, c'est dehors que ça se passe. Quand il ouvrait, car là-bas on travaille quand on veut, les tables sont disposées sur le trottoir ainsi que le grand BBQ sur lequel on pouvait voir quantité de barbaques en train  de griller devant le tenancier, bien souvent vautrée sur une chaise, et dont le corps dépassait de tous les côtés, si vous voyez ce que je veux dire. Je ne sais pas si la nourriture était appétissante, mais lui, ne l'était pas vraiment.

A DEMAIN !

lundi, décembre 05, 2016

oiseaux de là-bas

Pas fous les oiseaux du jardin. Ils savent bien que quand il y a quelqu'un dans l'appartement, il y a à manger.







La tourterelle sur le point d'entrer dans la cuisine


Suis indisponible today.  
A DEMAIN !

samedi, décembre 03, 2016

canne à sucre et rhum


Nous sommes retournés à la Maison de la Canne, fondée dans les murs de l'ancienne distillerie de Vatable . Vous prenez connaissance sur la culture et la récolte la canne à sucre, avant et maintenant avant manuellement par les esclaves, maintenant avec de gros engins motorisés, sur la fabrication du sucre et du rhum. La Martinique fut découverte par Christophe Colomb qui donna comme nom à cette Ile, Matinino, nom qui a changé plusieurs fois au cours du temps, par exemple, Madinina, Matinik, entre autres.
Il y avait plus de vingt panneaux à lire dans un bâtiment où il régnait une chaleur étouffante, et malheureusement, nous n'avons pu aller jusqu'au bout de la visite, seuls quelques ventilateurs fonctionnaient en brassant de l'air chaud.
Pour revenir à Christophe Colomb, lui et ses hommes ont décimé la population Amérindienne qui, si j'ai bien retenu la leçon, venait de la Guyane.
On peut lire sur la traite des Noirs, sur les voyages en mer très longs, au cours desquels beaucoup d'entre eux mourraient. Ces pauvres êtres arrachés à leur pays à qui, une fois arrivés en Martinique, on donnait des patronymes, comme des noms, souvent composés tels que  "Marie-Rose" même à des hommes, des noms de Saints et des noms de jours de la semaine, comme "Jeudi" et " Vendredi".
Il est curieux de voir que parmi les colons, bien après Christophe Colomb, il y avait des religieux, qui faisaient travailler les esclaves.
Prendre des photos était interdit. On a pu voir les fers que portaient les esclaves, excessivement gros et sans doute très lourds.

Bon week-end et à la semaine prochaine !

vendredi, décembre 02, 2016

premier jour

Le matin, nous allons à la plage et retrouvons notre cocotier habituel qui sera, tout au long de notre séjour, vacant à notre arrivée aux Salines. Juste le temps de prendre un bain et le ciel se couvre de gros nuages gris et il se met à pleuvoir, et là-bas quand il pleut, je peux vous dire qu'il pleut. La pluie ne cessera pas, elle s'intensifiera même.
Nous ramassons nos affaires et courons à la voiture en prenant une bonne douche.

video

Heureusement,  ce ne sera pas tous les jours comme ça.
L' après-midi, nous irons à l'hypermarché de Génipa pour acheter un ventilateur qui nous avait fait grand défaut, il y a deux ans, dans le petit salon de l'appartement. Genipa est situé non loin de l'aéroport, alors que nous pouvions en trouver un beaucoup plus près et nettement moins cher. Cela nous a permis de faire un peu de ravitaillement.

video

Cela brasse de l'air un peu chaud 
mais comme ça fait du bien quand même !

A DEMAIN !

jeudi, décembre 01, 2016

départ

C'était donc le 4 novembre au matin, très tôt, nous nous sommes rendus a l'aéroport d'Orly avec Titine pour la confier à un garage dont la navette nous a emmenés au  terminal d'Orly Sud concerné. Nous avons enregistré nos bagages et demandé à avoir nos places habituelles sur un des côtés de l'avion, là où il n'y a que deux sièges, ce que nous avons obtenu, côté droit de l'appareil, ce qui nous a permis d'avoir une belle approche de l'Ile.
Lorsque nous avions réservé nos billets dans une agence de voyages du Mans, celle dans laquelle nous réservons tous nos billets, l'employée nous avait dit que nous ne pouvions de suite choisir nos sièges en raison du prix promotionnel des billets octroyé pour les 30 ans d'Air Caraïbe, ce qui s'est avéré inexact, d'après celle de l'enregistrement.
Ceci fait, nous n'avions plus qu'à attendre, après avoir passé la douane et les bagages de cabine au scanner et nous-mêmes, pas loin de trois heures avant embarquement. 


Notre avion, un Airbus A330-320 qui fera la traversée en  8 heures30, une heure de plus que le Jumbo de Corsair. Nous prenons possession de notre voiture de location, une Twingo qui s'avérera être une voiture malmenée par certaines personnes qui se foutent complètement d'avoir pour leurs vacances, une voiture qui n'est pas la leur.
Arrivés au Marin, nous nous arrêtons au supermarché pour acheter de quoi diner, car il est déjà assez tard, et bien évidemment tout ce qu'il faut pour se faire un ti-punch, ce, pour nous mettre immédiatement dans le bain. Nous arriverons à Sainte Anne à 19 heures.

A DEMAIN !

mercredi, novembre 30, 2016

coucou tout le monde !

Suis rentrée à la maison hier en milieu de journée, bien fatiguée par un vol de nuit au cours duquel, une fois de plus, je n'ai pu dormir, d'autant que le vol ne fut pas des plus cool, je vous en parlerai plus tard.
Là-bas, malgré une connexion très aléatoire, j'ai réussi à lire vos commentaires sur le portable de mon Chéri, et je vous en remercie.
C'est aussi la raison pour laquelle, je n'ai pu vous visiter, la connexion de  sa tablette  ne se faisait uniquement dehors.
A l'instant où j'écris ce message, mes photos se téléchargent.
J'ai aussi plus de 500 e-mails à trier.
A demain !

lundi, novembre 28, 2016

Vacances 7

C'est bien connu, toutes le bonnes choses ont une fin. Adieu belles vacances, adieu bel péyi ! Snif Snif !
C'est le jour du départ, nous arriverons en Métropole demain. Bon, il faut bien revenir à la réalité et au froid, mais on en aura bien profité (mot très à la mode). Mon Chéri est bien reposé.
On revient gonflés à bloc et tout bronzés, prêts à reprendre le boulot pour mon boss et mes petites habitudes pour moi. Il nous reste les souvenirs de ces vacances-ci et de toutes les autres passées dans cette île merveilleuse où les gens sont accueillants et gentils.
J'espère que j'ai réussi à vous faire voyager. Une façon de voyager en même temps que moi, bien que pour vous virtuellement.
Laisser moi le temps de me remettre du décalage horaire, du passage du chaud au froid, de télécharger mes photos en vue de mes prochaines publications.
 
Un beau coucher de soleil pris du village de Sainte Anne
A bientôt donc !